I AM A MAN

La discrimination ethnique et le racisme aux États-Unis sont un phénomène majeur depuis l'époque de l'esclavage et l'époque coloniale. Depuis des décennies, les Afro-américains subissaient la ségrégation et le racisme des institutions.

 

 

Mon œuvre fait référence à deux manifestations majeures aux états unis:

- La manifestation de Détroit, débuta le 23 juillet 1968 suite à un raid de la police dans une soirée organisée pour fêter le retour de deux soldats du Viêtnam. La police voulait arrêter 82 personnes, toutes Afro-américaines, cela déclencha une rébellion populaire de grande ampleur.

 

- La manifestation de Memphis, organisée par Martin Luther-King le 28 mars 1968. Lors de cette Manifestation, un adolescent trouva la mort. Le rassemblement soutenait les éboueurs de la ville en grève depuis sept semaines. Ce mouvement était au cœur du problème racial de Memphis, 40 % des habitants de la ville étaient Afro-américain, cette proportion s'élevait à 90 % parmi les éboueurs.

 

 

Selon le réseau américain des droits de l'homme, la « discrimination imprègne tous les aspects de la vie aux États-Unis et s'étend à toutes les personnes de couleur. Le racisme se reflète toujours dans les inégalités socioéconomiques et emprunte des formes d'expression plus modernes et indirectes, la plus prédominante étant le racisme symbolique. La stratification raciale se perpétue dans les secteurs de l'emploi, du logement, de l'éducation, des prêts bancaires et du gouvernement.

 

Les États-Unis sont toujours secoués par des violences policières dues au racisme, violences qui entraînent très souvent des manifestations d’envergure. Derniers exemples marquants en date, en 2020, sous le mandat de Donald Trump, la police a tiré sur George Floyd puis Jacob Blake, deux Afro-américains.